Apprendre des autres cultures

Le Nouvel An Thaï

À partir du 13 avril, nos amis thaïlandais n’étaient plus joignables. Ils étaient libérés de leurs obligations professionnelles pour se consacrer à la célébration du Nouvel An thaï. Un grand nombre d’entre eux se sont rendus auprès de leur famille pour honorer les anciens et pratiquer les rituels de cette cérémonie bouddhiste. Selon cette tradition, c’est le calendrier lunaire qui décide du changement d’année.

L’eau, symbole de purification et de renouveau est centrale pendant les célébrations. Les statues de Bouddha sont arrosées dans les temples et à l’extérieur.

Les plus jeunes humectent les mains des anciens avec de l’eau parfumée en signe de reconnaissance. 

Ailleurs, les enfants se livrent à des jeux d’eau : c’est autorisé ce jour-là ! En ville, de grands rassemblements sont organisés, donnant lieu à des batailles spectaculaires.

Les fleurs sont partout, comme de coutume en Thaïlande. À proximité des temples, des concours de chedhis sont organisés. Ce sont des pyramides de sable sculptées avec patience, dans le plus pur esprit bouddhiste. Ces œuvres d’art sont aussi éphémères que les sculptures de glace que nous pouvons admirer l’hiver dans les Alpes. Autres latitudes, autres mœurs.       

Retour