Avec Kad dans sa rizière : chasse aux mauvaises herbes !

Ce matin, il ne pleut pas ; la température est fraîche. Kad, le chef de notre Programme bio et équitable du nord de la Thaïlande rejoint le lopin de rizière qu’il doit désherber aujourd’hui.

C’est le lot quotidien des agriculteurs des 4 villages, qui doivent visiter chaque parcelle au moins une fois par semaine : c’est le prix à payer tout au long du cycle végétatif des plantes de riz.

Riz bio - la chasse aux mauvaises herbes

Riz
 bio - la chasse aux mauvaises 
herbes

Kad a identifié une mauvaise herbe.

Riz
 bio - la chasse aux mauvaises 
herbes

L’arrachage demande un bel effort ! Nous n’en doutons pas au vu des racines !

Riz
 bio - la chasse aux mauvaises 
herbes

La moisson de mauvaises herbes est longue et fastidieuse.

Riz
 bio - la chasse aux mauvaises 
herbes

Riz
 bio - la chasse aux mauvaises 
herbes

Riz
 bio - la chasse aux mauvaises 
herbes

Dans cette rizière, c’est quasiment un arbuste que Kad doit déraciner !

Riz
 bio - la chasse aux mauvaises 
herbes

Riz
 bio - la chasse aux mauvaises 
herbes

Mission accomplie : Kad rejoint le chemin de terre qui relie les parcelles entre elles. Le chef du programme cultive aujourd’hui 9,6 hectares au total. Il y a 20 ans ses rizières ne couvraient que 1,9 hectare. C’est grâce à la conversion de ses terres à l’agriculture biologique qu’il a pu étendre ses plantations et acheter une camionnette. 

Lorsque nous l’avions rencontré lors des 20 ans du programme, il nous avait fait part de son espoir de voir sa fille, infirmière, rester travailler dans son village natal. Il compte sur son plus jeune fils pour continuer à étudier l’agriculture et reprendre l’exploitation pour perpétuer l’héritage familial.

Retour