Visite de nos producteurs en Thaïlande

Etape 2 : Les sauces asiatiques chez Kaan

20 novembre 2018 – 9h00 Départ pour la province de Ratchaburi, pour rencontrer Kaan, notre partenaire historique de vinaigre de riz. Après 1heure et demie de route, il nous accueille dans son paradis de nature.

Une petite exploitation biologique modèle dirigée par un précurseur

Nos sauces sont fabriquées dans l’exploitation de Kaan, précurseur de l’agroécologie en Thaïlande. C’est notre fidèle partenaire depuis 2010. Sa passion et son enthousiasme sont intacts. Dans sa petite ferme de 10 hectares, il pratique et enseigne avec conviction la permaculture, l’organic farm design, un mode de culture durable, basé sur l’observation et le respect des lois de la nature.

Pour mettre en œuvre ce qui est pour lui une philosophie de vie, Kaan s’inspire des méthodes traditionnelles. Il se forme et échange avec les chercheurs pour parfaire ses connaissances. Il nous a présenté ses dernières découvertes, ses nouvelles initiatives qu’il enseigne dans sa ferme tout au long de l’année. C’est un paradis pour les oiseaux et les insectes fertilisateurs.

Une ferme en polyculture

Partant du principe qu’on ne peut faire mieux que la nature, Kaan a étudié l’écosystème local. Il dessine les plans de sa forêt-jardin, en respectant les fonctions des plantes, des animaux et de ceux qui y travaillent chaque jour. Pour prendre soin de la terre, il élève 300 canards qui retournent le sol pour l’oxygéner et amendent champs et rizières. 3 vaches sont élevées sur la ferme. Il n’y en a pas davantage pour limiter les émissions de méthane. Elles fournissent le fumier qui constitue la base du compost fabriqué par Kaan. Mélangée à de l’eau pendant 5 semaines jusqu’à obtention du bon niveau de ph, cette biomasse sert ensuite de nourriture aux lombrics. Le mélange sert à amender la terre à hauteur de 5 % pour la culture des échalotes ou des piments. 

Planter avec la nature pour optimiser les rendements

Les plantations sont organisées selon le calendrier lunaire, le vent, la course du soleil à chaque saison. Leur emplacement est décidé en fonction des interactions entre les espèces. Rien ne pousse deux fois à la même place. Des fleurs sont plantées partout car ce sont des « maisons à insectes ». Des soucis sont par exemple semés deux fois par an sur les parcelles de piments afin de repousser les parasites dans le sol. Comme rien ne se perd chez Kaan, ces fleurs servent ensuite à la fabrication de teinture, pour la plus grande joie des visiteurs qui repartent avec leur tissu imprimé. Enfin, des haies et des arbres protègent les plantes du vent du Golfe de Thaïlande au sud et de celui des terres, qui vient du nord-est.

Économiser les ressources en eau

En plus de l’étang, deux bassins au nord et au sud de la ferme permettent de faire face aux inondations et aux sécheresses, avec 6 mois d’autonomie. Des canaux irriguent différemment chaque parcelle, car Kaan a étudié préalablement l’impact de chacune des plantations en matière d’évaporation d’eau, de CO2, d’azote, de méthane… Avec son système économe durable et résilient, Kaan récolte en quantité piment, gingembre et citronnelle... pour fabriquer nos sauces avec des plantes fraîches. C’est un cadeau de la nature !

Au programme le lendemain : visite chez Sam, notre producteur de lait de coco premium !

Retour