DES PETITS PRODUCTEURS ENGAGES EN ASIE

Nos produits sont développés avec des producteurs qui partagent notre philosophie, nos valeurs, nos engagements. Pour eux comme pour nous, l’échange est précieux. Ils nous font découvrir des variétés, nous livrent leurs secrets de culture et de cuisson, leurs recettes…

Ils cultivent la terre en la respectant

Dans les petites exploitations au Pendjab, en Thaïlande, au Cambodge, aux Philippines, au Sri Lanka, les agriculteurs pratiquent la polyculture-élevage. Ils élèvent des buffles, des vaches, des chèvres, des canards qui amendent la terre des parcelles cultivées avec soin.

Dans les plantations de cocotiers, les fermiers mettent les bêtes à brouter au pied des arbres pour pouvoir récolter les fruits avec leur grande canne de bambou.

Les riziculteurs sèment le riz en alternance avec des légumineuses ou d’autres plantes pour préserver la terre et l’enrichir naturellement. C’est la rotation des cultures, dont sont issues par exemple nos sauces soja du commerce équitable.

Dans son grand jardin de maraîchage en Thaïlande, Kaan plante des fleurs, des épices, des légumes, en fonction de la lune, du soleil, du vent. Il remet au goût du jour avec passion des pratiques ancestrales de permaculture.

Tous les petits agriculteurs qui sont regroupés en coopérative échangent et se forment aux pratiques agroécologiques. Ils fabriquent leur compost avec les déchets végétaux et des essences à base de plantes pour lutter contre les insectes nuisibles. Grâce à la prime au commerce équitable, ils acquièrent des machines pour trier les graines ou les semer profondément, ce qui permet d’améliorer naturellement. leur rendement.

Ils économisent les ressources naturelles

Dans les rizières, des retenues et des étangs recueillent l’eau de la moisson. Ils constituent des réserves pour l’irrigation où s’épanouit une belle biodiversité. Les poissons et autres crustacées sont pêchés par les familles ; ils apportent des protéines au menu composé essentiellement de riz.

Des arbres sont plantés régulièrement le long des chemins et des rizières. Ils protègent du vent et apportent des revenus complémentaires via l’agroforesterie.

Au Sri Lanka, les cosses de noix de coco sont récupérées pour être recyclées en bois de chauffage ou d’autres usages.

Ils transmettent leur savoir

Plusieurs exploitations avec lesquelles nous travaillons durablement sont reconnues comme des fermes pilotes dans leur pays. Elles reçoivent des jeunes, des classes, des agriculteurs qui veulent se former à l’agriculture biologique. C’est le cas de Kaan en Thaïlande qui reçoit des classes et des familles pour les « organic family day ».

Dans le jardin d’Eden de Ben aux Philippines, la salle de classe est en plein air, au milieu des arbres et des fleurs.

Chez Boonmee, des jeunes sont conviés pour fêter les premières plantations du nouveau cycle de riz.

L’échange avec eux est riche

De chaque visite dans les plantations, nous rapportons des nouvelles et aussi des découvertes. Ce sont les villageois thaïs qui nous ont appris à cuire le sticky rice. Nous leur avons aussi demandé d’en cultiver pour nous. Ce sont eux aussi qui nous fait découvrir le riz germé gaba et ses formidables propriétés nutritionnelles. C’est en apprenant que les agriculteurs en consommaient quotidiennement que nous avons eu l’idée de le proposer dans les magasins bio en France…

C’est au Sri Lanka que nous avons appris tous les usages et les multiples vertus de l’huile de coco vierge, la « nourriture de l’âme » sous les Tropiques.

Cette expérience nous a emmené ensuite aux Philippines puis à Java où nous avons appris à connaître le sirop puis le sucre de fleurs de coco, qui constituent l’alternative au sucre de canne la plus respectueuse de l’environnement car les cocotiers consomment très peu d’eau tout en étant très productifs.