Notre filière de riz jasmin du Cambodge en commerce équitable

Le Cambodge demeure un des pays les plus pauvres au monde. Il figure dans la liste des 49 « pays les moins avancés » établie par l’Organisation des Nations Unies en 2013. Lors de nos premières visites sur place, nous avons pris la mesure du chemin qui reste à parcourir: les routes ne sont pas encore goudronnées, l’eau courante n’existe pas encore et les habitations sont dénuées de confort.

 

Grâce à notre collaboration avec le Centre d’Etude et de Développement Agricole Cambodgien, notre riz jasmin est cultivé au sein d’une coopérative de petits producteurs de riz biologique en programme équitable depuis 2015.

Elle regroupe 535 familles qui vivent dans 56 villages du sud ouest du Cambodge (régions de Takeo, de Kampong Speu et de Kampong Chnang).

Cette région est un havre de nature, à proximité des montagnes de Cardamom, dont le relief est recouvert par la plus grande forêt vierge de l’Asie du sud.

Un programme respectueux de la vie des agriculteurs

Chaque riziculteur cultive en moyenne 1 hectare. La moitié de sa production est réservée à sa consommation domestique et au marché local. Le reste est acheté à un

prix supérieur de 10 à 20 % à celui du marché du riz conventionnel. Un fonds social pour le développement a été créé sur place. Il est abondé à hauteur de 4,5 % du prix du riz au kilo. Ce sont les fermiers qui décident ensemble dans chaque communauté comment ils vont utiliser ces ressources pour améliorer leurs conditions de vie.

Ils choisissent de réinvestir cet argent dans la coopérative de riz, ou de construire des bâtiments communautaires, des écoles, des routes ou de le réserver à des actions de protection de l’environnement.

Le village où tous les producteurs sont des femmes

Nous les avons rencontrées lors de notre tournée de visite chez les petits producteurs

Elles ?  Ce sont les femmes de ce village où le chef des agriculteurs est celle qui a été l’initiatrice du projet de culture biologique. Ne souhaitant pas être commandés par une femme, les hommes ne font pas partie de ce groupement. Les rizières ont été partagées entre mari et femme et chacun fait sa propre culture.

Résultats ? La production à l’hectare est bien supérieure chez les femmes : de 30 à 40 % ! Elles sont mieux organisées, plus ponctuelles et… plus travailleuses !

Riz jasmin du Cambodge PHK Malis, un parfum de guirlande de fleurs !

Les paysans cambodgiens cultivent encore plus de 1000 variétés de riz, dont plusieurs variétés parfumées. L’une des plus appréciées est appelée Phka Malis, ce qui signifie « belle guirlande de fleurs » en langage kmer.

C’est pour son délicat arôme floral que cette espèce a été choisie pour la culture biologique et l’exportation.

Une production artisanale respectueuse de l'environnement

Les membres de la coopérative en commerce équitable pratiquent tous la technique de culture biologique enseignéepar le Centre d’Etude et de Développement Agricole Cambodgien. Le cycle du riz est annuel et se déroule selon un calendrier rituel rythmé par la mousson et par des cérémonies religieuses.

 

La méthode de culture appelée localement « Système d’intensification» a pour objectif d’utiliser moins d’eau, moins de semences, moins de terre. Au moment de la récolte, les paysans sélectionnent leurs semences parmi les plus beaux plants, ceux qui présentent les grains de riz les mieux développés. Ce sont ces derniers qui seront plantés en nursery,

garantissant ainsi la pureté et la qualité de la production locale de riz paddy. La terre des rizières est préparée et labourée avec l’aide du bétail.

Elle est enrichie avec un compost fait maison, à base de fumier et de biomasse issue de la paille.

 

Les vigoureux petits plants de riz y sont transplantés un par un, à la main, après une période de 10 à 20 jours.

Les plantations forment un quadrillage serré avec un espace de 20 à 30 cm entre chaque pied de riz. La terre est sarclée à la main avec un outil simple, pour aérer le sol.

Les agriculteurs maintiennent une quantité minimale d’eau dans les rizières, juste assez pour assurer la croissance des plants. Pour prévenir les invasions d’insectes, ce sont des insecticides verts issus de plantes qui d’insectes, ce sont des insecticides verts issus de plantes qui sont utilisés.

Des rizières préservées, pleines de vie

Les parcelles cultivées ne procurent pas que du riz aux familles. Elles sont riches en poissons, grenouilles, herbes et légumes. Des arbres fruitiers sont cultivés en bordure, en particulier des palmiers qui produisent du sucre de palme. Ces derniers constituent une ressource importante puisque leurs branches et leurs feuilles sont utilisées dans la construction des maisons.

Un prix exceptionnellement bas et un conditionnement exclusivement en 2 kg

Lancé en 2014, le riz jasmin du Cambodge présentait une double originalité : son excellent rapport qualité-prix

et son conditionnement novateur en paquet de 2 kilogrammes. Son implantation rapide dans les magasins et son accueil du public nous ont confirmés dans notre choix. Il affiche un troisième avantage, très important à nos yeux : il est issu du commerce équitable.