Trois nouvelles filières de riz basmati en commerce équitable au Pendjab

C’est dans la région du Pendjab située de part et d’autre de la frontière entre l’Inde et le Pakistan qu’est cultivé notre riz basmati biologique. Dans ces deux pays, des agriculteurs se sont regroupés en associations et ont mis des outils de travail en commun. C’est avec eux que nous avons créé trois nouvelles filières de basmati en commerce équitable. Nous y travaillions depuis longtemps !

Côté indien, la basmati traditionnel de variété Ranbir

Les agriculteurs de la nouvelle filière indienne vivent dans 6 villages ruraux. Ils cultivent la variété traditionnelle appelée Ranbir, qui est très aromatique. Ses grains ne sont pas très longs (6,6mm). Ils doublent de taille à la cuisson..

Des petites exploitations en polyculture-élevage

Les riziculteurs élèvent des poulets et des chèvres dont ils vendent le lait. Ils pratiquent la rotation des cultures pour enrichir la terre. Entre deux cycles de riz, ils sèment des herbes fourragères, de la moutarde, des lentilles… Rassemblés en coopérative, ils vont pouvoir s’équiper (outils, canaux) pour améliorer leur récolte et à terme, leurs conditions de vie.

Le transport maritime compensé carbone

Pour acheminer le riz d’Inde en France, nous mettons en place une compensation carbone du transport des containers. En 2019, cette mesure concernera l’acheminement du riz basmati indien en 500 g et 1 kg. C’est plus durable pour la planète.

Côté Pakistanais, 2 groupements de producteurs oeuvrent pour un avenir meilleur

Nous avons renforcé les liens tissés au Pendjab pakistanais pour concrétiser 2 nouvelles filières de riz basmati biologique en commerce équitable.

Grâce à notre partenariat avec l’association qui accompagne un des deux programmes, les écoliers recevront à nouveau en 2019, un cartable contenant le matériel scolaire. Parmi les autres actions : un examen médical complet pour les agriculteurs et leurs familles ; l’achat de deux tracteurs, de matériel agricole...

95 000 € de prime au commerce équitable prévue en 2019 sur ces deux programmes Un gros projet est prévu cette année : la construction de 4 stations de potabilisation de l’eau pour alimenter 20 000 habitants. C’est un investissement important qui nécessite de demander des subventions gouvernementales.

25 nouveaux agriculteurs veulent intégrer le programme C’est la rançon du succès de l’association ! Ils savent qu’ils recevront une formation aux techniques agricoles biologiques pour les accompagner dans leur reconversion.

Retrouvez nos riz basmati sur notre boutique