La fabrication communautaire de l'engrais biologique à Baan Giang

À la fin de la récolte de riz, avant de prendre un repos bien mérité, les agriculteurs ont encore un travail important : la préparation du compost pour les semis de mai prochain.

Cette année dans le village de Baan Giang, la communauté des cultivateurs de riz bio s’est réunie le week -end pour partager leur savoir-faire et préparer ensemble le précieux engrais.

Première étape : Les villageois apportent la terre, les excréments d’animaux, notamment de volaille, dans des sacs. Ils déversent également la paille de riz séchée récoltée sur leurs parcelles.

Seconde étape : Ces ingrédients sont mélangés à l’aide de fourches.

Ce travail est fastidieux.

Le tas est ensuite arrosé avec de l’eau et un liquide biologique confectionné à l’aide de micro-organismes.

Cette technologie est appelée là-bas « EM », soit « micro-organisme efficace ».

Les villageois laisseront ensuite le mélange sécher à l’air libre pour ôter l’humidité. L’engrais obtenu grâce à ce savoir-faire partagé sera conservé dans des sacs hermétiques jusqu’à la saison des semis.

Retour